ID Connection

La valeur du design d’intérieur

Publié par Patrick Voisin, 2 août 2017.

Le design d’intérieur peut avoir un impact réellement positif sur les occupants de lieux qui sont bien conçus. Ceux qui travaillent dans le monde du design le comprennent très bien, mais ce n’est pas toujours bien connu du public. L’un des objectifs des DIC est de donner plus de visibilité au design d’intérieur en montrant quelle est l’incidence du design sur la vie des gens au Canada et partout dans le monde.

Nous avons récemment rencontré Rachel Keach et Diane Ernjakovic de la firme One Three Design établie à Oakville, Ontario, pour parler de leurs récents projets, réalisations, inspirations et défis.

DIC : Pourquoi êtes-vous devenues designers d’intérieur?

Rachel Keach :
Nous aimons toutes les deux créer l’amalgame entre fonction et beauté dans une demeure.

Diane Ernjakovic :
Bien entendu, toutes les deux, lorsque nous étions jeunes, nous forcions constamment nos parents à repeindre la maison et à déplacer les meubles.

DIC : Quelle est, selon vous, la valeur du design d’intérieur dans nos environnements construits?

RK : Le design d’intérieur nous permet de créer un lieu qui fonctionne de manière réfléchie, tout en étant doté d’une ambiance et d’une esthétique précises. Il nous aide à faire le tri pour que les gens tirent le meilleur parti des lieux dans lesquels ils vivent. Et tout cela correspond aux besoins et aux aspirations des clients.

DIC : Croyez-vous que le public en général possède une bonne compréhension des divers rôles des designers d’intérieur?

DE :
Peut-être pas une compréhension du rôle complet des designers. Généralement, les clients ne saisissent pas vraiment les avantages du recours à un designer d’intérieur avant les « dernières étapes de finition chouettes ». Les premières étapes comme la planification d’espace, la recherche pour connaître le mode de vie et les besoins des clients et la planification budgétaire sont certains des aspects qu’ils négligent. Et, sans aucun doute, ils n’ont pas une bonne idée de [la nécessité] de faire le suivi sur tout afin que le mobilier arrive au moment où se termine la construction et non un mois plus tard.

RK : Et aussi ils laissent tomber la planification des éléments architecturaux et s’en remettent à l’entrepreneur général. Par exemple, la planification de l’éclairage en fonction de l’utilisation particulière d’une pièce, par opposition à un aménagement d’éclairage générique. Nous sommes également souvent les porte-parole des clients auprès de l’entrepreneur d’une rénovation pour lui transmettre leurs inquiétudes ou leurs idées.

DIC : Quelle est la valeur d’être membre de votre association nationale (DIC) et provinciale (ARIDO)?

DE :
Posséder ce niveau de crédibilité rassure les clients sur la formation continue et la validité d’un designer d’intérieur.

DIC : Quelles ont été les répercussions sur votre carrière d’avoir été en vedette d’émissions de télévision telles que HGTV et CityLine?

DE :
C’était génial de rencontrer certains des excellents collègues que nous avons là-bas. C’était vraiment très amusant de participer à ces émissions!

RK :
Cela nous a aussi permis de joindre un plus grand groupe de gens et de partager avec eux nos connaissances et nos idées en matière de design.

DIC : Pouvez-vous donner un exemple de la manière dont l’un de vos projets a eu une influence positive sur quelqu’un?

DE : C’est difficile de n’en choisir qu’un! Tellement de nos clients ont été touchés par les détails soignés que nous avons proposés pour leur maison ou autre lieu de vie. Nous consacrons beaucoup de temps à apprendre à connaître nos clients afin d’intégrer dans leur résidence des articles qui ont un sens à leurs yeux, comme s’ils les avaient choisis eux-mêmes.

RK : La plupart des gens sont touchés et pleurent. Dans une famille, par exemple, les gens avaient des goûts différents en matière de styles de design, et nous avons été en mesure de créer une pièce pour chacun d’eux (bureaux et salles familiales) qui était totalement différente des autres pièces et qui reflétait la personne, tout en gardant une cohérence avec l’ensemble de la maison familiale.

Membres d'industrie
Lauzon Altex IIDEX Levey Industries Hunter Doulgas Knoll
Benjamin Moore Arconas Mohawk Group Caesarstone Canada Krug Williams Sonoma For The Trade
Midgley Milliken HanStone Shaw Contract Interface Patcraft
Architex CERAGRES Cosentino
Membres de l'industrie, niveau III