ID Connection

Un entretien avec Linda Makins, designer d’intérieur agréée

Publié par Patrick Voisin, 22 mars 2017.

Dans le deuxième volet de notre série de trois entretiens sur le thème « Mon premier projet de design d’intérieur », nous avons joint Linda Makins, associée principale de Makinsachange Creative Environments Inc., et membre agréée de l’ARIDO et des DIC. Chez les DIC, nous désirons souligner et présenter le travail de nos membres pour contribuer à bâtir et renforcer la communauté du design —nous avons tant de choses à apprendre les uns des autres!

DIC : Quel a été votre premier projet en design d’intérieur? 

Linda : Comme la plupart des designers d’intérieur lorsqu’ils sortent de l’école, j’ai travaillé pour une grande entreprise. C’était en 1979 et j’ai travaillé au sein du service de design d’un représentant en mobilier, Brian G. Holmes. J’étais designer junior et mon rôle était surtout d’aider la designer principale à faire des tableaux de présentation et tout ce qu’elle me demandait de faire. Un jour, au cours de ma première année de travail à cet endroit, l’équipe a jugé que j’étais en mesure de m’occuper de mon premier projet. On m’a donc confié le mandat de créer un concept de design pour les bureaux de Belmont Press.

Mon concept reposait sur un système de mobilier de bureau d’un blanc pur avec des accents de rouge et de bleu. C’était génial sur les tableaux de présentation.

Et je dois admettre que le résultat final était plutôt intéressant, mais j’étais néanmoins déçue de voir que la lumière naturelle et l’éclairage fluorescent du bureau modifiaient la saturation de certaines des couleurs que j’avais choisies. Ces stores romains d’un bleu vif étaient plutôt fades une fois que la lumière naturelle traversait le tissu. J’ai aussi remarqué et appris que certaines textures reflétaient la lumière différemment. Et que le rouge était une couleur avec laquelle il était difficile de travailler. Fondamentalement, je n’avais aucune idée que le rendu de couleur sous différents éclairages aurait autant d’impact sur l’esthétique d’ensemble d’un lieu.

Alors, bien que ce fût un petit projet plutôt réussi, je crois fermement que la lumière est l’un des éléments de design qui ont le plus grand impact. Vous pouvez avoir un concept génial, il n’en reste pas moins que l’éclairage est la touche finale qui lie tous les éléments d’un projet.   

Vous aimeriez partager avec nous l’histoire de votre premier projet de design d’intérieur? Contribuez à l’une des parutions d’ID Connects en écrivant à communications@idcanada.org.

Membres d'industrie
Knoll Krug Architex Arconas Shaw Contract Mohawk Group
Hunter Doulgas Patcraft Midgley HanStone IIDEX Caesarstone Canada
Cosentino Altex Levey Industries CERAGRES Interface Benjamin Moore
Milliken Williams Sonoma For The Trade Lauzon
Membres de l'industrie, niveau III