ID Connection

L’industrie du bâtiment publie un rapport qui demande des changements au Code du bâtiment de l’Ontario

Publié par Candis Green, 30 mai 2013.

Un rapport important, qui souhaite des changements au Code du bâtiment de l’Ontario pour favoriser des constructions d’immeubles sécuritaires et abordables pour les résidents de la région métropolitaine de Toronto, a été publié le 22 mai dernier par le Building Industry and Land Development Association (BILD), le Residential Construction Council of Ontario (RESCON) et le Canadian Wood Council.

BILD demande au gouvernement de l’Ontario de modifier le Code pour permettre la construction d’immeubles de six étages afin de profiter du potentiel considérable de certains quartiers qui ont sous-utilisé les terrains disponibles sur certaines de leurs avenues et corridors de circulation.

Le président et directeur de BILD, Bryan Tuckey, précise : «Notre rapport démontre que ces territoires profitent le plus souvent des structures existantes et des transports en commun. Les bâtiments à hauteur moyenne peuvent aider à satisfaire aux demandes de l’augmentation de la population de notre région, en offrant une variété de formats et d’accessoires de design pour des gens de tous les âges.»

À l’heure actuelle, le Code du bâtiment de l’Ontario limite les constructions à ossature de bois à quatre étages. L’industrie du bâtiment fait la promotion d’un change au Code pour permettre des construction à ossature de bois de six étages, ce qui résultera dans des constructions d’immeubles de hauteur moyenne plus abordables.

De surcroît, BILD et le Residential Construction Council of Ontario (RESCON) ont également exigé un rapport complémentaire sur les constructions à ossature de bois pour les bâtiments à hauteur moyenne et les questions du Code du bâtiment, dans le but de sonder les questions relatives à la protection des incendies associées à l’augmentation de combustible dans les matériaux de construction.

Les changements du Code du bâtiment de l’Ontario seraient similaires à ceux apportés au Code du bâtiment de la Colombie-Britannique en 2009. Ces changements ont eu un impact immédiat sur l’économie locale. En utilisant la Colombie-Britannique comme précédent à une étude de cas, l’Ontario peut espérer une augmentation de la création d’emplois, des revenus de taxes provenant des nouvelles résidences, des options plus abordables pour les nouveaux propriétaires de maisons et une réduction de l’empreinte de carbone dans la construction de ces immeubles.

Membres d'industrie
Hunter Doulgas HanStone Milliken Midgley Levey Industries Krug
Interface Williams Sonoma For The Trade Arconas Architex Patcraft Caesarstone Canada
IIDEX Altex Mohawk Group CERAGRES Benjamin Moore Knoll
Cosentino Lauzon Shaw Contract
Membres de l'industrie, niveau III